Samedi 13 sept - Soirée electro Sun Beat #2 @ bizen

September 7th, 2014

SOIRÉE ELECTRO SUN BEAT!
Samedi 13 septembre 2014

Les « Électro Sun Beat » évoluent de la cumbia-électro au balkhan beat en passant par le moonbathon, le reggaeton et le tropical bass.
À cette occasion, Le Bizen invite les meilleurs représentants du genre !

Horaires : 23h à 6h
P.A.F : 15€ avec 1 Conso

electrosunbeat13sept

LINE UP :

1ère : SALLE :
DJ MAFE (maracuyeah! usa/colombia)

Mafe est une DJ colombienne-américaine faisant parti du collectif Maracuyeah basé à Washington DC. Ses sets inspirés mélangent les rythmes latino-américains traditionnels et la musique électronique, le tout résolument orienté dance floor. Avec sa complice DJ Rat (l’autre DJ de Maracuyeah), elle a partagé la scène avec les maestros du courant Electro-tropical comme Toy Selectah, Bomba Estereo, Pernett, Isa GT, Kumbia Queers, Uproot Andy, El Freaky et bien d’autres encore. DJ Mafe fait danser les foules au son de ce qu’elle appelle la “Quinceañera bass”, subtil et détonnant mélange de sons electro latinos
http://maracuyeah.com/

JULIO INTI AKA LAROYE (LA REVANCHA/ ALTER-NATIVA)

Rythmes des quatre coins de l’âme Sud:Electro-Tribal, Afro-Latin digital, Cumbia, Soultropikal & Globalbeats
DJ INTI, officie depuis une dizaine d’années et continue de distiller avec passion et ferveur ses réserves sonores dans de nombreux clubs réputés tels que le Batofar, Cabaret Sauvage, Divan Du Monde, Bellevilloise, ALG, Glazart, Java, Fleche D’Or, Favela Chic - Dame De Canton, Peniche Cinéma, Mellow, Ferme Du Bonheur (92) etc…
Fier de ses racines chiliennes, passionné de musiques latines, Dj Inti a l’art et la manière de mêler les rythmes traditionnels à l’Electro. Il est l’un des pionniers de la scène Elektropikal à Paris! Ses sets explosifs ne vous laisseront pas indifférent !
Laissez vous tenter par une véritable expérimentation ondulatoire! De Rio à Cartagena, de la Havane à New York, il vous emportera au pays de toutes les transes musicales à la manière d’un grand sorcier vaudou!
Il est l’instigateur des soirées LA REVANCHA & CUMBÉ TROPIKAL, a participé aux festivals “Villes des musiques du monde” et “Dire le Monde”, a partagé la scène avec des diggers et artistes tels que ORL Muzzicaltrips, Aurelio Lost groove (starwax), Mangu, Mosca Verde, Up Root Andy (Que Bajo - NY), Manduka, AbelHaze K1, Mo Laudi, Oscillador Bass (Latin bass), Kuto Selecta, Original Batichica, Rafael Aragon, VodkaKoka, Trimaps (Patamix), Basephunk, Cumbia rockers all stars, Photo Romance (La Brousse Prod), MO Dj, Baxterbeez (Château Bruyant), Nakeye, Kid Watusi, Dembowsky…
Programmateur de la radio web ALTER-NATIVA www.alter-nativa.net/radio-alter-nativa avec plus de 200h de musique, ses richesses sonores sont quasi inépuisables!
https://soundcloud.com/inti-aka-laroye

2ème SALLE :
Le Patamix crew & Croustibass s’installent aussi au Bizen pour un set résolument Bass Music en l’honneur de la célébration de la Techno Parade!!!!
Au contrôle des platines :
-Trimaps (Patamix /MZK) http://www.mixcloud.com/trimaps-patamix/
-DK (Patamx) http://www.mixcloud.com/DKpatamix/
-K-MI (Croustibass) https://www.facebook.com/camille.k.gaultier?fref=ts
-Youthman (Croustibass) https://www.facebook.com/YouthmanMusic

+ GUESTS

___________________________________________
Invitations & pass :
Écrire à gnessproduction@gmail.com
0698257270 DA. WILLY BAJAL
___________________________________________

Le Bizen
111 rue Réaumur
75002 Paris


Restauration sur place de 20h à minuit.
Reservation : 01 40 13 81 81


Samedi 13 septembre amateurs de chanson française..Soirée j’écris ton nom @ auguste théatre

September 7th, 2014

Samedi 13 septembre 2014
20H00

Soirée Chanson j’écris ton nom
Jean-Pierre Réginal – Clémence Savelli – Pascal Olivese – Pascale Locquin – Jann Halexander & le duo Chokola: Sultana & Ouman

La soirée ‘Chanson j’écris ton nom’, animée par Bertrand Ferrier, est placée sous le signe du bel éclectisme avec des ACNI – des Artistes Chantant Non-Identifiés. De la légereté à l’intensité, de l’humour à l’amour, passion des mots, passion des notes. Oui, la Chanson est vivante, plus que jamais. Venez nombreux, nombreuses.
Label TH/ Editions Lalouline

Site officiel : http://francophonia.canalblog.com/

Impression


L’AUGUSTE THEATRE
6 Impasse Lamier
75011 PARIS

Métro Ligne 2 Station Philippe Auguste
Bus : Lignes 61, 69, noctilien N16, N34, arrêt Roquette-Père Lachaise
Réservations : augustetheatre@gmail.com / 01.48.78.06.68
Tarifs : 15 euros (tarif plein) 12 euros (tarif http://www.billetreduc.com/) – tarif Tranches de Scène 12 euros
contact médias : christiandemontagu@hotmail.fr


Une rentrée en forme avec la soirée cabaret ghetto samedi 6 septembre - Djs Inti, Photo Romance et Mayah Level in Da Mix @ ALG!

August 22nd, 2014

Le barbu and La Dubois prod présente:

CABARET GHETTO @ ALG
LA SOIREE AFRO ELECTRO LATIN BASS
SAMEDI 6 SEPTEMBRE 2014

22H - 5h = 10euros
gratuit avant 22h

cabghetto6sept2014

PHOTO ROMANCE
(Afro & Tropical Bass Music - La Brousse records)
On ne presente plus Photo Romance (AKA Marvy) cette pointure de la tropikal bass!!! Il a joue avec les plus grands comme Armand Van Helden, AC Slater, AUX 88, Bart B More, Benga, Blackstarr, Crookers, Congorock, Cuizinier (TTC), Diplo, Dillon Francis, DJ Craze, DJ Funk, DJ Gant-Man, DJ Godfather, DJ Rashad, DJ Spinn, DJ Manaia, Djedjotronic, Douster, Drop the Lime, Duke Dumont, Egyptian Lover, Fat Boy Slim, Feedz, Housemeister, Jackbeats, Kid Sister, Laidback Luke, Lil B, L-Vis 1990, Maddjazz, Major Lazer, Manaré, Max Le Daron, Melee, Mikix the Cat, Mumdance, Nadastrom, Nadus, Ninjasonik, Noob, NT89, Panteros 666, Radioclit, Rampage, Rob Threezy, Rusty Lazer, RZA, Schlachthofbronx, Sinden, Spank Rock, Spoek Mathambo, The Cool Kids, Tricky, Zombie Disco, Squad, Zombies for Money and many more.
https://soundcloud.com/#photo-romance

JULIO INTI
(La Revancha / Latin Bass.rec)
Electro-Tribal, Afro-Latin digital, Cumbia, Soultropikal & Globalbeats
Fier de ses racines chiliennes, passionné de musiques latines, Dj Inti a l’art et la manière de mêler les rythmes traditionnels à l’Electro. Il est l’un des pionniers de la scène Elektropikal à Paris! Ses sets explosifs ne vous laisseront pas indifférent !
Laissez vous tenter par une véritable expérimentation ondulatoire! De Rio à Cartagena, de la Havane à New York, il vous emportera au pays de toutes les transes musicales à la manière d’un grand sorcier vaudou!
https://soundcloud.com/#inti-aka-laroye

MAYAH LEVEL
electro dance hall- Risposte FPP
Mayah Level une dj-ette mixant du dub, dancehall,
Electro-dancehall, Deep house/Soul House, Hip hop
Mais c’est surtout dans les grosses basses, et les sons
amenant le public à « winner » qu’elle atteint
le summum de son niveau!
De « miss dédicace » lors du Fire Time Show à « Sound
gyal » au sein du sound system d’inspiration
jamaïcaine (Fire Force Sound), en passant par M.C
pour le crew Alchimiste, Mayah Level à tracé
naturellement son chemin et trouvé sa place derrière
les platines et le micro.
Actuellement DJ-ette et animatrice radio sur F.P.P
106.3FM, Mayah Level et son équipe diffuse depuis 5
ans, les nouveautés sonores des amateurs de bons
sons et de bonnes vibes.
https://soundcloud.com/#mayah-level

INFOS EVENT FB: https://www.facebook.com/events/
22H - 5H = 10EUROS
Gratuit avant 22h
ALG 64 rue Jean Pierre Timbaud 75011 Paris


Comment jeter les banquiers voyous en prison, en dix leçons (basta mag)

August 22nd, 2014

Comment jeter les banquiers voyous en prison, en dix leçons (basta mag)

arton3045-ef0ab

Faire condamner les responsables de la crise financière : telle est l’ambition de l’Islande depuis quatre ans. Nomination d’un procureur spécial, investigations sur les crimes économiques, levée du secret bancaire… Si tout n’est pas rose sur l’île, une chose est sûre : face à la pire crise bancaire de l’histoire, l’Islande fait passer les intérêts des citoyens avant ceux des banquiers. Et a décidé de mettre fin à l’impunité des délinquants de la finance. Mode d’emploi d’une sortie de crise pas comme les autres.

Imaginez en France 20 000 agents de l’Etat chargés d’enquêter sur les crimes économiques, cherchant des preuves, interrogeant des témoins, fouillant dans les moindres recoins des archives des banques, plaçant en détention provisoire PDG, dirigeants ou traders. Plus de secret bancaire, accès illimité à toutes les informations. Un seul objectif : faire condamner les responsables de la crise financière. Science-fiction ? C’est pourtant la voie choisie depuis quatre ans par l’Islande, avec des moyens à la mesure de ce petit pays de 320 000 habitants.

Octobre 2008. L’onde de choc de la crise des subprimes qui secoue les États-Unis arrive en Islande. Le tsunami financier submerge l’île. En 48 heures, les trois principales banques du pays (Glitnir, Kaupthing et Landsbanki) se déclarent en faillite. Elles détiennent des actifs d’un montant dix fois supérieur au PIB islandais ! Et sont incapables de faire face. En cause, un secteur bancaire hypertrophié, fragilisé par le développement de crédits à bon marché, le gonflement de la sphère financière, la fusion des banques d’investissement et des banques commerciales, des pratiques de gestion plus que douteuses… « Que Dieu sauve l’Islande. » Telle est la conclusion du discours télévisé du Premier ministre, alors que s’effondre le secteur bancaire. C’est la débâcle.

Quatre ans et une Assemblée Constituante plus tard, l’Islande a retrouvé quelques couleurs. Fin 2012, le taux de chômage – qui dépasse les 8 % en 2009 et 2010 – est redescendu à 4,4 %. Inlassablement, les autorités traquent les responsables de la crise. Et prouvent qu’un pays peut survivre à un crash mondial, sans endetter ses citoyens sur plusieurs générations. Ni transformer des dettes privées en dette publique, comme l’ont fait une grande partie des pays européens, dont la France. Comment l’Islande a-t-elle réussi à se remettre aussi vite, alors que plus au Sud, Espagne, Grèce et Portugal s’enfoncent dans l’austérité ? Petit mode d’emploi.

1 - Enquêter sur les crimes financiers

Première étape : établir les responsabilités. C’est le rôle d’Olafur Hauksson. En 2008, il était commissaire de police dans une petite ville côtière, à 50 kilomètres de Reykjavik, la capitale. Lorsque la gauche arrive au pouvoir début 2009, la nouvelle Premier ministre, Johanna Sigurdardottir, le nomme Procureur spécial. Sa mission ? Traduire en justice les responsables de l’effondrement économique du pays. Pour cela, il assure deux fonctions : enquêteur et procureur. « Je décide des investigations à lancer sur les délits commis, mais aussi des poursuites en justice, explique Olafur Hauksson. Nous enquêtons et poursuivons en même temps. Nous travaillons des deux côtés de l’Atlantique, et à l’échelle européenne. » Comme par exemple au Luxembourg, où en avril dernier une trentaine d’agents ont perquisitionné les locaux de la banque Landsbanki, pour y confisquer des données utiles aux investigations du Procureur spécial.

2 - Donner à la justice des moyens conséquents

Ces deux missions sont parfois difficiles à mener de front, mais garantissent une très bonne connaissance des dossiers, face à l’armée d’avocats engagés par les banquiers. « Nous devons nous battre à chaque étape. Nous avançons doucement mais sûrement ». Depuis quatre ans, l’équipe s’est étoffée. En février 2009, son service compte cinq personnes. Aujourd’hui, il est à la tête d’une équipe de 110 agents. Des moyens conséquents. Avant la crise, le service d’investigation sur les crimes économiques employait seulement 15 personnes.

3 - Lever le secret bancaire

Autre élément essentiel : la modification de la loi sur le secret bancaire. « Si on devait approcher les banques avec des mandats du juge pour obtenir des informations, la procédure serait très longue », détaille le procureur. Pour accélérer le processus, le Parlement a décidé de lever le secret bancaire. « Les banques sont tenues de nous fournir tous les documents dont nous avons besoin. Ce qui a grandement simplifié notre travail. » Des experts internationaux ont également été sollicités, comme Eva Joly, pour venir renforcer le travail du procureur et de son équipe.

Source et Suite de l’article ici
Agnès Rousseaux

http://www.bastamag.net/Comment-jeter-les-banquiers-voyous
Continue reading Comment jeter les banquiers voyous en prison, en dix leçons (basta mag)


Les festivals de bonne musique cet été 2014 en France

July 17th, 2014

Black Summer Festival
Jusqu’au 3 août

(Paris, 75)
http://www.cabaretsauvage.com/

blacksummer2014hd_cmjn

Empreint de douleur et de mélancolie, le timbre de Betty LaVette contient l’histoire de la soul music. Avec son nouvel album, la chanteuse ouvre le Black Summer Festival, qui laisse ensuite place à toutes les musiques dérivées des noirs continents. Funk avec George Clinton, hip hop avec Spleen, reggae, afrobeat, blues ou encore salsa… Avec chacun leur manière d’assumer leur héritage africain, les artistes programmés au Cabaret Sauvage font swinger nos peines et nos joies.
Avec notamment: Bibi Tanga/ Oscar D’Leon / Parliament Funkadelic…
www.cabaretsauvage.com



Convivencia
Jusqu’au 27 juillet

(Midi Pyrénées/Languedoc-Roussillon)

agenda1_convivencia_visuel_sans_date

Il fut un temps où les villes se créaient au bord de l’eau. Tout du long du Canal des Deux Mers, lien entre Atlantique et Méditerranée, c’est maintenant la musique qui fleurit. Depuis les ponts de péniches, des orchestres distillent sur les berges une ambiance chaleureuse, redonnent vie à un patrimoine fluvial menacé depuis l’arrêt de la navigation marchande, dans les années 80. Et ce de ville en village, de région en région. À chaque étape, la programmation s’adapte au territoire. Elle s’ouvre aux musiques du monde, aussi, et leur fait rencontrer les traditions musicales du pays d’Oc. Car entre terre et mer, il y a un espace dédié à l’Autre.

Avec notamment :
Vieux Farka Touré / Kabbalah / Bal Takamba / Forro Pifado / DrakhaBrakha…
wwww.convivencia.eu


Festival des Nuits Atypiques
du 21 au 24 juillet

nuits-atypiques-carre-40-60_72dpi

Au bord de la Garonne, dans le parc des Vergers de Langon, les nuits de fin juillet ont une densité particulière. Enfin pas toutes les nuits, seulement quatre, à la fin du mois. Ni plus étoilées ni plus chaudes que les autres, ces nuits sont plus sonores. Plus conviviales aussi, car en pays girondin comme ailleurs, il suffit d’un brin de bonne musique pour attiser les coeurs. Et de la bonne musique, il y en a à Langon, et même depuis 22 ans ! Celle des fameux Moriarty par exemple, est attendue cette année.
www.nuitsatypiques.org


Fiesta’Sete
A Sète, du 24 juillet au 8 août

fiestasete

Pour fêter sa majorité, Fiest’à Sète a décidé de célébrer les femmes. Celles qui chantent du tango, comme Catherine Ringer dans Plaza Francia. Celles qui s’approprient les mélodies blues de la tradition wassoulou, comme Fatoumata Diawara. Ou encore celles qui, entre deux pays, se tissent un univers musical bien à elles, à l’image de Susheela Raman. Entre le Bassin de Thau et le Théâtre de la Mer, ces artistes feront l’identité plurielle de cette édition du festival. Elles seront bien sûr entourées de voix masculines tout aussi éclectiques.
www.fiestasete.com


Festival du bout du monde
A Crozon (29), du 1er au 3 août

boutdumonde-visuel-carre

Et si au bout du monde il y avait… Le monde entier ? Du moins dans ce que, musicalement, il a de meilleur ? Nul doute, ce serait comme sur la presqu’île de Crozon dans le Finistère, pendant le Festival du Bout du Monde. Au cœur du parc naturel régional d’Armorique, tout près de l’océan, se réunissent durant trois jours plus de 35 groupes. Sur trois scènes et 50 hectares, ils font dialoguer leurs cultures, leurs sensibilités. Yasmine Hamdan, Miossec ou encore Ayo font cette année partie des illustres invités des landes. Parmi d’autres, beaucoup d’autres…
www.festivalduboutdumonde.com


Porto Latino
Porto / Corse du 05 au 10 août

Avec Manu Chao, Cerrone, Buena Vista social club etc…
http://portolatino.fr/

porto_latino_2014_affiche

Né en 1998 dans une cité balnéaire connue comme « le Saint-Tropez corse, Saint-Florent, le festival Porto Latino rassemble dans un premier temps les passionnés autour des musiques du monde. Au fil du temps, le festival a su évoluer et proposer une programmation toujours plus riche et diverse, s’ouvrant vers des horizons plus larges, et notamment aux musiques actuelles, sans pour autant perdre le caractère festif qui fait son succès.

Si la Citadelle reste le poumon du festival, Porto Latino a désormais à coeur d’étendre la fête “hors les murs”. Initiée l’an dernier, la démarche s’est illustrée par une programmation off, dans deux nouveaux lieux : la plage et la crique. La promesse de moments à part, ouverts à tous, pour commencer à savourer l’ambiance du festival avant la tombée de la nuit, avec de la musique, et des activités de sport et de détente.