gr??ve de la faim en faveur des sans-abri ?? paris

PARIS (Reuters) – Deux membres de l’association Les Enfants de Don Quichotte ont entamé lundi à Paris une grève de la faim pour réclamer des mesures permettant “l’accès de tous à un logement décent”.

L’association a contribué à relancer le débat sur l’exclusion en installant récemment près de 200 tentes le long du canal Saint-Martin pour inviter la population à y passer la nuit par solidarité avec les sans-abri.
Son fondateur, Augustin Legrand, a dit vouloir poursuivre son jeûne en compagnie d’un autre militant, Pascal Oumakhlouf, jusqu’à la prise en compte par le gouvernement de ses propositions, formulées dans une “Charte du canal Saint-Martin”.
“Ca risque de coûter de l’argent, mais il faut le faire. On est hors la loi par rapport aux droits de l’homme”, a déclaré Augustin Legrand, soulignant le danger de mort permanent dans lequel vivaient les SDF.
L’association demande l’ouverture des structures d’hébergement existantes 24 heures sur 24 et 365 jours par an ainsi que la création immédiate d’une offre de logements temporaire et le développement du logement social, notamment.
Venu soutenir le mouvement, le comédien Jean Rochefort a dit sa “honte” de voir une telle situation perdurer en France.
“Avant de ranger mes affaires, j’aimerais voir cette situation réglée”, a-t-il dit par allusion à son âge (76 ans).
Catherine Vautrin, ministre déléguée à la Cohésion sociale, a fait savoir dans la journée qu’elle avait accepté de recevoir mardi les représentants des “Enfants de Don Quichotte”, qui souhaitent lui présenter leurs propositions.
La démarche du mouvement a suscité des polémiques. Mais lundi dans Libération, un sociologue, Sébastien Thierry, souligne la “justesse politique” du geste des “Enfants de Don Quichotte”, qui projettent sur la scène publique une “insoutenable réalité”.
Le niveau 2 du plan grand froid pour les sans-abri a été étendu dimanche à 53 départements français.
Ce dispositif, qui comprend trois niveaux de mobilisation, permet de dégager des places d’hébergement supplémentaires et d’ouvrir la nuit des lieux d’accueil de jour.
Un homme sans domicile fixe de 66 ans est mort samedi dans le quartier du forum des Halles à Paris, a-t-on appris lundi auprès de la préfecture de police.
“Son décès est dû à un arrêt cardiaque et non aux conditions climatiques”, a précisé une porte-parole.
Il a été retrouvé mort par des policiers qui effectuaient une patrouille dans le cadre du plan grand froid sur une terrasse qui domine le Forum des Halles.

Leave a Reply