africando en tournee

Africando est de retour et sera en tournée à partir de mai 2007 et ce soir à Paris au Bataclan (50 bldv Voltaire-Paris 11ème)
Depuis près de 15 ans, Africando poursuit sa quête inlassable, sincère et joyeuse, de réunir l’Afrique et toute sa diaspora à travers la musique afro-cubaine. Projet ambitieux, Africando est un véritable trait d’union transatlantique.

Nouvel album “Ketukuba“.

Prochaines dates:
Le groupe sera le 2/06 au Bataclan à Paris, le 3/06 à Lille, le 5/07à Aix en Provence (13), le 7/07 à Embrun (05), le 29/07 à Vic Fezensac (32) et le 03/08 à Crest (26).

5 Comments on “africando en tournee”


By Cristo. June 3rd, 2007 at 5:12 pm

Africando au New Morning novembre 2006

AFRICANDO fait sa première apparition sur scène depuis la réalisation du dernier album Kétukuba. Et pendant trois jours ces 16, 17 et 18 novembre 2006, ils viennent nous offrir tous ces merveilleux titres sur la scène du New Morning.

L’équipe de Bordeaux Salsa fait partie de tous ceux qui ont eu la chance d’y être ce 17 novembre, en effet beaucoup sont restés dehors car il n’y avait plus de billet à vendre. Le New Morning, temple du jazz, salle mythique où les meilleurs viennent se produire. Salle de concert, salle qui invite le public à la fête, salle aux dimensions humaines, salle qui ouvre son atmosphère à la convivialité et aux échanges entre public et artistes. La scène dont la dimension fait poser des questions, elle semble offerte au public, aucune séparation et aucun vigile.

La fête va commencer, Monsieur « Gass » la bible de la musique latine sur Radio Latina est là et nous présente la nouvelle équipe d’Africando. C’est l’homme de la situation, sénégalais d’origine, Africando c’est un peu sa deuxième famille, et il nous les présente avec toute l’émotion qui est la sienne car ce sont ses racines qui viennent à notre rencontre.

Africando entre en commençant par la le piano et le contre-bassiste, puis la ligne de cuivres suivis par les percussionnistes et ce sont cinq chanteurs qui occupent les micros, une ligne de feu.

Peu de discours mais une entame avec « Coumba Peul », le lead de chant c’est Sekouba Bambino, une voix puissante et pleine qui envahit la salle. Les chœurs donnent le change et font le spectacle, la comedia del arte afro-salsa donne le ton de ce que sera le concert.

Amadou Balaké avec sa voix de seigneur du Burkina Faso fait monter d’un ton la température, sa gestuelle et son insatiable soif de nous projeter son monde peuplé d’images joyeuses se reflètent sur son sourire.

Pascal Dieng, de son timbre « vaudisant »et envoutant prend les rênes de la cérémonie, il met son physique de taureau au service du groupe. Africa Andando c’est le leitmotiv qui demande aux africains d’aller de l’avant, et ils y vont tous sur le devant pour faire exploser l’ambiance, partager leur plaisir d’être avec le public.

Dans son rôle de meneur de revue, Medoune Diallo distribue les pas de danse, les rôles et donne le vertige par son entrain fantastique. Présenté par Gass comme la perle du sahel, sa voix nous envoute et tous sont là en admiration. Il est l’ancien infatigable, il nous fera presque tomber en entonnant ce languissant Gouye Gui, ce rythme afro-boléro lent entraine les esprits captifs de sentiments divers vers des émotions qui deviennent individuelles.

Bass Sarr dit aussi « Bassillou » qui est le petit dernier arrivé à Paris et qui n’a qu’une seule envie c’est de faire tomber l’obélisque de la Concorde avec le son de sa voix, quant il entonnera Aicha en salsa avec tous ses compères, là c’est aussi un grand moment, sa voix passe par tous les degrés que le bon dieu de la musique lui a fait don. Avec Fatalikou autre morceau porté par son timbre fantastique et toutes ses variations vocales, il nous offre la chaleur de son cœur, il puise au fond de son énergie toutes les mesures qu’il offre au public Ses expressions nous invitent au voyage, le sien, il est parti dans son univers et nous transporte tous avec lui.

La surprise arrive quand le guest de dernier enregistrement entrera sur scène, MADILU SYSTEM, la voix zaïroise qui mettra en exergue « Mario », ce tube créé par Franco il y a une vingtaine d’années, et repris en salsa pour le bonheur de tous les africains venus au concert. Aujourd’hui dans sa version salsa, chanté en langue lingala, il fait référence aux mésaventures d’un gigolo, un homme à femmes déçu, déchu, et comme par hasard latino, et la truculence du personnage Madilou, énorme paire de lunette noire sur le visage sont le reflet de cette histoire.

Puis vient ce moment que tous attendaient, aussi bien dans l’assistance que sur la scène, la venue sur le podium de LODIA MANSOUR le quatrième fils de MEDOUNE DIALLO, ils vont enfin chanter ensemble ce titre qui rajeuni Africando, « Kër ». Cette complicité qui unit dans une même passion le père et le fils donne l’image de la famille africaine joyeuse et joueuse. Leur jeu de scène initié par le chapeau du père et repris par le fils dans des gestuelles mélodieuses et sensuelles, nous font partager la dimension de leurs sentiments. C’est un grand moment qui surgit de nulle part, la fusion est au rendez-vous des générations.

Les solos d’Ismael le timbalero, de Puntilla le bongocero cubain rivalisent avec la prestation remarquable de Miguel Gomez qui mène congas battantes toute la troupe de musiciens. Les cuivres résonnent encore dans mon corps ce lendemain de vertige musical, le piano et la contrebasse nous ont aussi régalés dans leurs envolées latines.

Pour tous ceux qui ont assisté à cette prestation, c’est un public conquis, pas venu pour un concert, mais pour voir Africando, c’est cet esprit qui a donné la chaleur et la dimension énorme qui a explosé toute la soirée. La chaleur de la salle, l’environnement, les familles et tous les amis ont donné une proximité à tous les éléments. C’était une proximité de cœur et de folie qui s’est emparé de tous pour une transe collective qui demandait un maximum d’intensité gestuelle dans un minimum d’espace. Le message transmis par les musiciens au public depuis leur univers originel a fait remontée de mon inconscient le souvenir d’une vie antérieure rythmée par les tambours.

Les lumières de l’Afrique ont rayonné dans cette soirée, Dakar, Bamako, Abidjan, Cotonou et Conakry, chaleureuse Afrique tu as fait planer nos corps. Les voix nous ont transporté au-delà des enregistrements, les vibrations communicatives se sont répandues, les sensations de bonheur, les perles qui ruisselaient sur les visages et sur les corps donnaient la mesures des engagements, la communication était fraternelle, le souffle tropical a incendié toutes nos divergences. Ce vendredi 17 novembre 2006, la fraternité des cœurs a embrasé les corps que les tabous avaient quittés, l’enchantement exubérant qui a prévalu s’est terminé sur une sérénité non déguisée. Les sonorités afro-cubaines dans l’extrême sens du terme ont réveillé nos oreilles, elles auront le souvenir de la diversité de la musique, des messages et des langues traditionnelles métissées pour une salsa joyeuse et enivrante.

Africando en concert dans cette salle à vocation groove, c’est cet environnement peuplé d’initiés, cette intimité restreinte, cette Afrique sur tous les sourires, cette liberté d’expression, cette démesure des logiques, cette amitié, ce n’était pas un concert qui emboite la normalité, c’était un partage des émotions sans pareil.

Bordeaux Salsa salue l’indéfectible connexion établie depuis des années avec Monsieur Gass, il nous a permis de faire la rencontre dans les loges de toutes ces figures diaboliques des ambiances infernales. Monsieur Sylla le producteur promoteur nous a permis ce magnifique moment de salsa, cette première collaboration restera gravée dans nos souvenirs.

BS.

By lof wilfrid. December 17th, 2007 at 10:22 am

j’aimerais prendre contact avec le manager ou le tourneur d’africando mes coordonnées
bibassecommunication@wanadoo.fr

By touzolana-jacques. January 9th, 2008 at 5:00 pm

A VOUS MR LE MANAGER DU GROUPE AFRICANDO
Salut et bonne fete,je suis congolais de brazzaville et je suis un grand fan du groupe africando ,je veux entrer encontact avec vous pour un eventuel concert du_ groupe a pointe-noire.
mes coordonneees sont las priere de m,ecrire et me donnees des conditions pour leur venu.
priere de me repondre vite.
merci pour votre conprehension
a bientot
mr jacques

By claire. January 11th, 2009 at 5:42 pm

bonjour,
je suis une grande fan du groupe Africando. Savez-vous si des dates sont prévues prochainement en France?
merci pour votre réponse
Claire

By mélanie. March 18th, 2009 at 8:59 pm

Bonjour, j’aimerais prendre contact avec le manager du groupe africando.

Mes coordonnées : salsaspirit@free.fr

Leave a Reply