Il n’y aura plus de poissons sauvages dans les mers en 2050

“Une étude scientifique publiée dans le magasine “Science” a montré qu’il pourrait ne plus y avoir de poissons sauvages en 2048. Mais des choses peuvent être entreprises pour redresser la barre et profiter encore de la manne économique liée à la pêche d’espèces sauvages.

La faute n’est pas seulement à rejeter sur la surpêche, mais peut être également imputée à l’attaque généralisée de la santé des écosystèmes marins, par exemple par la pollution.
D’après Steve Palumbi de l’Université de Stanford, en Californie (USA) : “A moins que nous ne changions fondamentalement notre façon de gérer l’écosystème, ce siècle est le dernier avec des poissons sauvages.”
Il a travaillé pendant quatre ans avec ses collègues, et l’étude réalisée est la plus grande et la plus complète permettant de comprendre la productivité des océans et de prédire leur futur. Pour la première fois, une étude combine des données historiques sur les prises de pêche et des essais d’expérimentations de retour de la vie marine dans des zones protégées.
Les auteurs, de cinq pays, ont synthétisé des centaines d’études couvrant chaque échelle depuis la totalité des océans à des “points” marins de quelques mètres carrés. Et toutes ces études aboutissent à la même conclusion : les écosystèmes riches, avec beaucoup d’espèces, peuvent survivre malgré la pêche et d’autres menaces, mais dès le moment où la biodiversité est perdue, la totalité du système, y compris les stocks de pêche, va vers un déclin exponentiel….”

Source et suite de l’article sur www.agoravox.fr

Leave a Reply