Hommage à Mercedes Sosa

Elle avait chanté Athaualpa Yupanqui, Violetta Parra, Pablo Neruda… L’Argentine Mercedes Sosa, voix emblématique de l’Amérique latine résistante, s’est éteinte. Tristesse chez les assoiffés de justice du monde entier. Depuis plusieurs années déjà, on savait qu’elle n’allait pas bien. Elle avait été hospitalisée en mars dernier à cause de problèmes de respiration et de déshydratation, et n’avait pu assurer la promotion de son tout nouvel album, Cantora (« Chanteuse »), composé de duos entre autres avec le Brésilien Caetano Veloso. Le dimanche 4 octobre, dans un hôpital de Buenos Aires, l’immense chanteuse argentine Mercedes Sosa a succombé à des « dysfontionnements rénaux et pulmonaires ». Celle qu’on appelait affectueusement « La Negra » à cause de son imposante chevelure noire était en réalité née dans une modeste famille indienne de San Miguel de Tucuman. De sa pure et puissante voix haut perchée, cette ancienne militante communiste avait été le porte-parole des opposants à la dictature qui avait sévi dans son pays de 1976 à 1983. Source et suite de l’article sur telerama.fr
“Toto cambia” y “Gracias a la vida”….deux titres mythiques pour rendre hommage à cette grande dame!!!!!

Leave a Reply