Revue de presse 01.11.09

  • Nicolas Sarkozy, très très cher président de l’UE
  • Par Julien Martin

    Après avoir épinglé les finances de l’Elysée, la Cour des comptes dénonce le budget de la présidence française de l’Union.
    Du 1er juillet au 31 décembre 2008, l’Etat français aura dépensé 171 millions d’euros, selon le rapport de l’institution de contrôle budgétaire, publié par Mediapart. Certes, on pourra toujours dire que c’est moins que les 190 millions d’euros d’autorisations d’engagement initialement votées par le Parlement français. Mais c’est trois fois plus que la présidence française de 2000 (57 millions d’euros, mais l’UE ne comptait alors que 15 membres), près de deux fois plus également que la précédente présidence slovène (80 millions d’euros) et à peine moins que la présidence allemande en 2007 (180 millions d’euros). Surtout, la Cour des comptes met en exergue un nombre de « manifestations décidées à l’initiative de la présidence » supérieur aux « manifestations obligatoires ou traditionnelles », que les Etats à la tête de l’UE se doivent d’organiser. Et pointe « un coût parfois élevé » et un caractère « parfois dérogatoire, voire irrégulier, des procédures suivies ».
    Source et suite de l’article sur www.rue89.com


  • Le secret de Guantánamo
  • par Thierry Meyssan

    Vous pensez être informé sur ce qui s’est passé à Guantánamo et vous vous étonnez que le président Obama n’arrive pas à fermer ce centre de torture. Vous avez tort. Vous ignorez la véritable finalité de ce dispositif et ce qui le rend indispensable à l’administration actuelle.
    Attention : si vous souhaitez continuer à penser que nous avons des valeurs communes avec les États-Unis et que nous devons être alliés avec eux, abstenez-vous de lire cet article.
    Source et suite de l’article sur www.voltairenet.org


  • Neuf raisons de ne pas vous faire vacciner contre la grippe A H1N1
  • par Ludo

    1. La grippe A H1N1 est contagieuse mais resterait sans gravité par rapport à la grippe saisonnière. Au sortir de l’hiver, le bilan en victimes en Nouvelle Zélande ou au Chili est très faible. Sans vaccination.

    2. La très respectée Cochrane Collaboration, une ONG de pharmacovigilance indépendante, fait un bilan accablant de l’efficacité ou de la tolérance des vaccins anti-grippaux sur base d’une revue de 40 années d’études :
    (a) chez les plus de 65 ans, leur effet est particulièrement modeste ;
    (b) chez les adultes jeunes en bonne santé, il manque des preuves de leur efficacité ;
    (c) chez les enfants, les données disponibles ne permettent de vérifier la tolérance des différents types de vaccins ;
    (d) chez les professionnels de santé, il n’existe pas de preuve crédible que leur vaccination modifie les complications grippales des personnes dont ils ont la charge.

    3. Une étude canadienne portant sur 12 millions d’observations aurait abouti à la conclusion provisoire que les gens ayant été vaccinés au cours des deux dernières années contre la grippe présentaient un risque deux fois plus élevé de tomber malade du virus H1N1. En cas de mutation du virus, il se pourrait donc que les personnes vaccinées avec le vaccin H1N1 courent un risque plus élevé de tomber malade.
    Source et suite de l’article sur www.hns-info.net

    Leave a Reply