Revue de presse au 22.11.09

  • Vaccins H1N1 : l’Etat offre aux labos une protection béton
  • Par Sophie Verney-Caillat

    Les contrats passés ont des clauses très favorables aux fournisseurs en cas de poursuites par des victimes d’effet secondaire.
    Récemment rendus publics, les contrats passés par l’Etat avec les laboratoires pour la commande de vaccins H1N1 semblaient excessivement favorables aux fournisseurs. Les juristes interrogés par Rue89 confirment des dispositions exceptionnelles, acceptées pour obtenir rapidement les 94 millions de doses voulues par l’Etat. Entre juillet et septembre, l’Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus), la grande pharmacie de l’Etat, a conclu des contrats avec quatre labos pour un montant de 712 millions d’euros, soit presque 10% du trou de la Sécu.
    Or ces contrats, longtemps restés secrets, comportent des dispositions qui tentent de déroger au droit commun. Source et suite de l’article sur www.rue89.com

  • Les armées secrètes de l’OTAN (IV) / Les égouts de Sa Majesté
  • par Daniele Ganser

    Les réseaux stay-behind, qui permettent à l’OTAN de contrôler la vie politique des États alliés, ont été construits à partir des réseaux de résistance au nazisme que les Britanniques avaient organisé et soutenu durant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, la lutte contre le communisme a servi de justification à toutes sortes d’opérations au Royaume-Uni même (attentats terroristes sous faux drapeau et assassinats de républicains irlandais), en Europe continentale (principalement en France, au Bénélux, dans les pays nordiques, et jusqu’en Suisse neutre), et même en Afrique et en Asie (par exemple pour encadrer le massacre des populations francophones du Cambodge par les Khmers rouges). Dans ce quatrième volet de l’histoire du Gladio, Daniele Ganser nous dévoile les égouts de Sa Majesté. Source et suite de l’article sur www.voltairenet.org

  • Les couleuvres de M. Obama et de M. Kouchner
  • par Alain Gresh

    Condamnations, déclarations indignées… Une fois de plus, la décision israélienne de construire neuf cents logements à Gilo, une colonie israélienne au cœur de Jérusalem, a suscité les commentaires attendus de la communauté internationale. « Washington se dit “consterné” par la décision d’Israël d’autoriser neuf cents nouveaux logements à Jérusalem-Est », titre LeMonde.fr le 18 novembre. Au même moment, M. Bernard Kouchner se rendait en Israël et, comme le titre Le Canard Enchaîné du 18 novembre, sous la plume de Claude Angeli, « aval[ait] des couleuvres à Tel-Aviv et Kaboul ». Non seulement le ministre a rencontre le fasciste Avigdor Lieberman, mais, comme le souligne Angeli, il a accepté de se soumettre au diktat israélien, et donc de renoncer à la visite prévue à Gaza. Bien sûr, comme M. Obama, M. Kouchner a condamné la décision israélienne de construire dans la Jérusalem occupée. Selon l’Agence France-Presse, il a « regretté » la décision israélienne. C’est bien peu… Rappelons que le statut de la Cour pénale internationale considère comme un « crime de guerre » « le transfert, direct ou indirect, par une puissance occupante d’une partie de sa population civile, dans le territoire qu’elle occupe, ou la déportation ou le transfert à l’intérieur ou hors du territoire occupé de la totalité ou d’une partie de la population de ce territoire » (article 8). Mais, pour la France comme pour les Etats-Unis, le gouvernement israélien est autorisé à commettre impunément des crimes de guerre…Source et suite de l’article sur http://blog.mondediplo.net

    Leave a Reply