Cycle maroc au musée du quai branly avec Izlan à partir du 28 novembre 2009

Izlan

chants, poésies et danses berbères. L’Atlas et le désert marocain
réalisation artistique : Alain Weber et Lahsen Hira
Jusqu’au 5 décembre 2009

izlan

Ce spectacle, spécialement crée pour le musée du quai Branly, est conçu comme un hommage à la richesse poétique de la culture amazighe (berbère).

Blottie dans de petits villages disséminés dans les reliefs de l’Atlas marocain ou dans la plaine désertique du Souss, la population berbère a développé une culture remarquable par sa diversité et son éclat.

L’expression la plus profonde de l’âme berbère réside dans ces musiques et ces chants transmis d’une génération à la suivante et sans cesse réinventés. Ils s’inspirent de la beauté saisissante du paysage rural et de la dureté du quotidien, appelant un certain prosaïsme poétique.

Izlan, imurig, urar, isfra…ces différents termes issus des parlers berbères désignent ainsi l’art de la versification. Fondamentalement orale, la poésie est l’expression de gens certes souvent illettrés, mais dotés d’une clairvoyance et d’une expression littéraire infiniment riche.

La poésie dans le monde berbère est liée au chant et à la danse que régit la frappe du bendir, et reste très imbriquée au vécu villageois. Lieu d’expression de l’identité, la poésie accompagne en effet chacun de la naissance à la mort (des berceuses aux chants funèbres), ponctue les travaux quotidiens (labours et moissons), anime et dirige les rites et les passages initiatiques (mariage), constitue le cœur battant des cérémonies festives (ahwach et autres danses collectives)…

Le poète ou la poétesse se révèlent ainsi être de véritables portes paroles ; ils se font l’écho des difficultés de leur communauté d’appartenance, tout en formulant ses sentiments, sa morale, sa vision du monde et ses diverses prises de position face aux réalités locale, nationale, voire internationale. Car, s’il existe une poésie berbère du monde rural, il en est une autre, citadine et empreinte d’une modernité cosmopolite…

Avec Raysa Fatima Tabaamrant, Rays Said Outajjajt, Rays Moulay Hmad Ihihi, les Cheikhates du Moyen Atlas, Mint Aichata.

Musée du quai Branly
37, quai Branly
75007 – Paris

Leave a Reply