Pedrito Martinez & Roberto Fonseca + mayra andrade et Danay… concert explosif @ banlieues bleues le 08 avril 2011

VENDREDI 08 AVRIL 2011
BOBIGNY / FESTIVAL BANLIEUES BLEUES

20H30 – 20, 17, 15, 12, 9 euros

banlieues-bleues11

Pedrito Martinez Group
Etats-Unis, Pérou, Cuba / Avec son mélange de bata-rumba-timba et de jazz afro-cubain, ce prince du clave fait briller d’un nouvel éclat les nuits tropicales de Nueva Yorque.
Les connaisseurs n’ont qu’à bien se tenir : pour ses trente-huit ans, Pedrito Martinez possède des références plus qu’éloquentes. Initié aux rythmes sacrés de la santeria dans la tradition des barrios de sa Havane natale, le jeune tambourinaire a joué avec Tata Guines, Ramon Diaz et presque tous les maîtres du genre. Quand il s’est établi aux Etats-Unis, il a été naturellement adopté par les grands rénovateurs du latin jazz -Paquito D’Rivera, Eddie Palmieri, « Puntilla »- comme par les alchimistes de la Great Black Music : David Murray, Steve Coleman, Meshell Ndegeocello, Kip Hanrahan… C’est désormais avec son propre groupe qu’il utilise toute sa science des secrets rythmiques afro-cubains pour ensorceler la scène tropicale new-yorkaise. Révélation.
Pedrito Martinez percussions, voix, Axel Tosca Laugart piano, voix, Alvaro Benavides basse, voix, Jhair Sala percussions, voix

+

Roberto Fonseca Quintet invite Danay & Mayra Andrade
Cuba, Cap-Vert / Le jeune pianiste cubain, étoile montante du jazz, atteint le firmament en se tournant résolument vers les nouvelles richesses musicales d’aujourd’hui…et de demain.
Son nom commença à circuler dans le sillage du Buena Vista Social Club : un merveilleux jeune pianiste aux côtés de Ruben Gonzales, Omara Portuondo ou Ibrahim Ferrer… Sa force rythmique, sa tendresse mélodique, son impulsivité bondissante, en on fait le nouveau héros de la virtuose école cubaine du piano, à laquelle le jazz et les musiques latines doivent tant. En quelques années, il s’est imposé gaiement sur les grandes scènes internationales, gagnant louanges passionnées et de profonds admirateurs. A pas de géants, Roberto Fonseca atteint un tel accomplissement qu’on pourrait tout attendre de lui. Et justement, il surprend son monde en élargissant son -déjà vaste- registre musical à la nouveauté des styles, des rencontres, et des voix, cap-verdienne avec Mayra Andrade, cubaine avec Danay, parmi les plus réjouissantes d’aujourd’hui.

Roberto Fonseca piano, voix,Danay Suarez voix, Mayra Andrade voix, Javier Zalba flûte, alto- and soprano sax, Omar González contrebasse, Ramsés Rodriguez batterie Joel Hierrezuelo percussion


MC 93
1, boulevard Lénine
93000 Bobigny

Leave a Reply