Festival FOU 2012 / Intersquat – du 21 avril au 06 mai

NE MANQUEZ PAS LE FESTIVAL DES OUVERTURES UTILES DU 21 AVRIL AU 6 MAI
du 21 avril au 6 mai aura lieu le festival intersquat , festival des ouvertures utiles, il aura lieu dans 18 endroits sur 16 jours, tous les jours il se passe qqchose, concerts, debats, ateliers, expos..
http://www.intersquat.org/

LE F.O.U. … AGITERA LES ÉRECTIONS PRESIDENTIELLES, POUR LEUR INSUFFLER DE LA CRÉATIVITÉ PAR TOUS LES TROUS…SES À OUTILS POÉTIQUES !
PRENEZ PART À CETTE GRANDE MANIFESTATION CULTURELLE, ALTERNATIVE, MILITANTE, QUI DÉFEND UNE UTILISATION HUMAINE ET VIVANTE DE TOUS LES ESPACES LAISSÉS VIDES À PARIS ET BANLIEUE.
LE FOU RASSEMBLE DE NOMBREUX ESPACES ALTERNATIFS, SQUATS, LIEUX EPHEMERES, COMPAGNIES NOMADES, JARDINS PARTAGÉS… SOYEZ CURIEUX, Soyez FOU !

fou2012final

“Ouvertures utiles car nous pensons qu’il est utile de liberer des batiments laissés vides pendant des années. Alors nous squattons, nous réquisitionnons pour les transformer en centres culturels, centres sociaux, jardins ou ateliers partagés. Nous accueillons repetitions, cours, ateliers, spectacles, repas.. Pourtant notre demarche reste largement incomprise, c’est le pourquoi de ce festival, venir decouvrir, pousser la porte, ressentir des emotions…Parmi ces 18 lieux la moitié sont des squats, l’autre moitié beneficie de conventions avec les pouvoirs publics. ces conventions restent très precaires car on peut vous demander de partir avec un mois de preavis seulement. Nous pointons une menace plus sournoise, celle de voir Paris se transformer en Berlinbis : une ville qui a ses squats temporairement légalisés, et qui pourchassent les illégaux comme des cafards.
Et cet amour de la convention(très) précaire, n’est pas suivi d’un inventaire et d’une ouverture systématique de tous leurs lieux vides mais viables… et pourtant il y en a… des lieux vides…Tant qu’il y a des lieux vides, il faut les ouvrir. Il ne faut pas se laisser enfermer par le modèle de la convention précaire. Il peut nous faire oublier que le véritable ennemi est la spéculation immobilière qui brise nos villes.
Une vingtaine de lieux vous ouvrent leurs portes, pour vous montrer tout ce qu’on peut faire avec du vide, comment le faire vibrer, comment le partager.”

Leave a Reply