Bloque depresivo, version acoustique de chico trujillo au theatre de la ville le 20.10

SAMEDI 20 OCTOBRE
BLOQUE DEPRESIVO

21H – 20 EUROS

Incarnation de Boléros, valses Péruviennes et versions accoustiques de Chico Trujillo, mené par son leader charismatique Aldo “macha” Asenjo, le Bloque Depresivo est accompagné entre autre de musiciens de la mythique formation “Inti Illimani Historico”, qui font de ce projet une synthèse de la musique chilienne traditionnelle, avec en chef d’orchestre Aldo Asenjo, probablement le musicien le plus emblématique et influent de la scène musicale Chilienne de cette décennie.
“Aldo Asenjo est un des quelques musiciens capables de redéfinir des styles avec le magnétisme propre à un maître de cérémonies”

bloque-depresivo

Si la cumbia règne sur les bals populaires de nombreux pays d’Amérique latine, le boléro y est la musique par excellence des bars de quartier qui ne ferment jamais et des soirées de bohème entre amis. Héraut de la vitalité d’une cumbia infusée d’énergie rock, le groupe chilien Chico Trujillo a coutume de ponctuer ses concerts survitaminés d’une poignée de chansons sentimentales, qui entraînent son public dans l’univers intimiste du boléro et de ses différentes variétés régionales. Une séance d’exorcisme émotionnel à l’autel de la passion et du désenchantement amoureux, que son chanteur Aldo “Macha” Asenjo choisit aujourd’hui d’approfondir en lui consacrant un projet à part entière, fort ironiquement baptisé Bloque Depresivo (« Bloc Dépressif »).

Composé de musiciens issus de plusieurs formations emblématiques de la scène chilienne (Chico Trujillo mais aussi Inti- Illimani Histórico et La Chilombiana), le groupe s’est construit un répertoire qui combine quelques classiques du chansonnier romantique latino-américain, comme le boléro Quémame los ojos ou la valse péruvienne Regresa, à des créations originales de la plume de son leader (Sin excusas, Mira si no he de venir)

Accompagné d’un écrin acoustique de guitares virtuoses et de percussions, le charismatique “Macha” Asenjo, jusqu’ici surtout connu pour ses talents de showman survolté, y révèle à cette occasion de subtiles qualités de crooner, capable de transmettre de sa voix de velours la fureur feutrée des mélodrames en miniature que contiennent ces chansons.
Yannis Ruel.

Théâtre de la Ville
2 place du Châtelet
Paris 4

Leave a Reply